21-11-2017 04:02:21

L’âme des soldats du monde entier sur la palette d’un peintre vaudois

lun 13 Nov 2017

  • Commentaires fermés sur L’âme des soldats du monde entier sur la palette d’un peintre vaudois

Le musée de la Légion d’honneur de Paris expose l’intégralité des pastels de «poilus» du peintre Eugène Burnand. Une série étonnante, qui reflète la diversité de la coalition contre l’Allemagne. Printemps 1917. Le peintre vaudois Eugène Burnand, 66 ans, s’installe dans son appartement parisien pour entreprendre sa dernière «mission»: dessiner au pastel l’armée alliée dans toute sa diversité. «Il s’agissait pour moi d’étudier le combattant moderne au point de vue psychologique», raconte Burnand dans son livre de bord «Liber Veritatis», jamais publié. Le natif de Moudon est alors surtout réputé pour ses vues naturalistes de la Broye, la région qui l’a vu grandir, et pour ses tableaux religieux. Avec son contemporain et rival Ferdinand Hodler, il incarne la peinture suisse. Les deux hommes se disputent les honneurs des mêmes expositions, concourent aux mêmes projets, notamment les nouveaux billets de banque helvétiques. Un monde pourtant sépare le modernisme en vogue de Hodler …

  • Commentaires fermés sur L’âme des soldats du monde entier sur la palette d’un peintre vaudois
  • 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

Leave a Reply

Comments are closed on this post.