23-02-2017 00:13:34

Nouvelle présidente, nouveaux défis: Dauphine Alumni Maroc à l’offensive

ven 17 Fév 2017

  • Commentaires fermés sur Nouvelle présidente, nouveaux défis: Dauphine Alumni Maroc à l’offensive

Dauphine Alumni Maroc (DAM) a organisé son premier pot de l’année 2017, jeudi à l’hôtel Le Casablanca. La nouvelle présidente de l’association, Fatima Zahra Tazi, s’est confiée à H24info.Dauphine Alumni Maroc (DAM), le réseau des anciens étudiants marocains de l’Université Paris-Dauphine, a organisé son premier pot de l’année 2017, jeudi à l’hôtel Le Casablanca. La cérémonie, qui a rassemblé plus de 110 participants – alumni et amis de l’association – avait pour objectif principal de lancer la campagne 2017 des activités de DAM mais également de présenter la nouvelle présidente de l’association, Fatima Zahra Tazi, élue lors l’assemblée générale en janvier dernier.Qui est-elle? Après avoir obtenu son master en Affaires internationales à l’université Paris-Dauphine en 2006, Fatima Zahra Tazi a intégré le bureau de DAM peu après son retour au royaume. Elle en a occupé le poste de trésorière de 2007 à 2009, avant de redevenir membre active, et enfin réintégrer le bureau en 2016 en tant que secrétaire générale. Dans la vie professionnelle, elle est la responsable du pilotage stratégique de la Société Maroc Emirats Arabes Unis de Développement (Somed).Qu’est-ce que Dauphine Almumni Maroc?H24info a interrogé Tazi sur le fonctionnement, les attributs et les objectifs de DAM. Forte de plus de 400 membres référencés, l’association a pour objectif principal de continuer le rayonnement de Dauphine au Maroc, nous a expliqué la présidente. Les 13 membres du bureau organisent ainsi tout au long de l’année des activités ludiques, culturelles, sportives,
6a47
mais également des rencontres, des débats, des conférences, des voyages, etc. Plus particulièrement, des activités comme le pot de jeudi dernier sont un moment d’échange, de partage d’expériences, de networking entre les alumni et aussi avec les sympathisants de l’association. DAM est par ailleurs impliqué dans le caritatif à travers le suivi, le coaching et le soutien d’une étudiante du Lycée Lyautey jusqu’au BAC.En plus de toutes ces actions, a continué Tazi, DAM se veut la porte d’entrée des Dauphinois qui reviennent au Maroc. L’association aide par exemple les nouveaux diplômés qui rentrent de France dans la recherche de stage, de travail. Elle peut également les guider pendant leurs études afin de mieux préparer leur insertion professionnelle dans le royaume. A cet égard, DAM est justement en train de développer un partenariat avec l’université Paris-Dauphine pour que les futurs alumni puissent déjà s’inscrire à l’association, nous a révélé la présidente, avant de souligner que DAM est le plus dense et le plus dynamique des réseaux d’alumni de Dauphine dans le monde. Des changements?Quant à ses plans pour DAM, la nouvelle présidente nous a confié qu’elle et son équipe vont continuer sur ce qui a déjà été fait «car on ne change pas une formule qui gagne». Néanmoins, des développements sont prévus: aller plus vers les futurs alumni, consolider davantage les membres à travers de nouvelles activités, et développer l’acte caritatif en reproduisant par exemple le soutien à l’étudiant de Lyautey à une grande échelle. Le bureau a également développé une commission sur l’entreprenariat pour aider et coacher les jeunes start-uppers marocains. Un gros programme donc, mais la présidente peut compter sur une équipe dynamique et très active.H24info a justement rencontré un autre membre, et non des moindres, du bureau de DAM, en l’occurrence Malik Touimi Benjelloun. Responsable de la commission évènementielle, l’homme est rompu aux fonctionnements de DAM, pour en avoir été président de 2014 à 2015. Il nous a justement confié son souhait qu’il y ait des bureaux régionaux de DAM à travers le Maroc. Il faut savoir que si l’association compte plus de 400 membres, ce nombre est peu représentatif du nombre exact d’alumni dauphinois au Maroc. Déjà, les membres référencés sont composés à près de 95% de Casablancais. Or, vu que Dauphine existe depuis les années 70 et que l’université a vu passer de nombreux lauréats originaires du royaume, le nombre d’anciens diplômés de Dauphine pourrait s’élever aujourd’hui à 1.500 ou 2.000. Et Benjelloun ne parle là que du cycle normal. Si l’on prend également en compte tous les types de diplômes délivrés par Paris-Dauphine, ce nombre pourrait même atteindre les 5.000. Un souhait légitime donc. Mais l’associé gérant d’Eumatech est conscient des défis: «il faudrait des gens suffisamment motivés et impliqués, car l’associatif demande du temps».

  • Commentaires fermés sur Nouvelle présidente, nouveaux défis: Dauphine Alumni Maroc à l’offensive
  • 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

Leave a Reply

Comments are closed on this post.