25-05-2018 13:07:00

Vladislav Goranov : « Il serait injuste de repousser notre candidature à l’euro »

ven 18 Mai 2018

  • Commentaires fermés sur Vladislav Goranov : « Il serait injuste de repousser notre candidature à l’euro »

Série « 2008-2018, une décennie perdue » (4/5). Le ministre bulgare des finances affirme que son pays remplit les critères économiques exigés pour intégrer l’Union monétaire.
A la tête de la présidence tournante de l’Union européenne jusqu’en juillet, la Bulgarie désire intégrer la monnaie unique et l’espace Schengen. Si elle affiche des finances publiques au carré et une croissance dynamique, Sofia reste gangrenée par la corruption et affiche le niveau de vie le plus bas des 28 pays membres. Ces arguments ne justifient pas que sa candidature à l’euro soit rejetée, affirme Vladislav Goranov, le ministre bulgare des finances.Comment l’économie bulgare a-t-elle évolué depuis son entrée dans l’Union européenne (UE), en 2007 ?En une décennie, notre économie est devenue plus intégrée et compétitive. En témoigne la part de nos exportations à destination de l’UE, qui a considérablement augmenté : elles pèsent aujourd’hui de 51 % du produit intérieur brut PIB, contre 34 % en moyenne pour les autres pays membres. L’Europe représente notre principale source de demande extérieure. La productivité du travail s’est améliorée, permettant d’accélérer la convergence des revenus vers le niveau de l’ouest.La crise de 2008 vous a frappé presque aussitôt…Oui, elle a coïncidé avec notre entrée dans l’UE, et d’une certaine façon, cela nous a aidés. Les importants flux d’investissements directs étrangers dont nous bénéficions se sont brutalement taris, chutant de 15 % à 2 % du PIB par an. Mais la croissance d’avant-crise, supérieure à 6 % par an, reposait en partie sur des déséquilibres : notre compte courant était déficitaire, la dette des entreprises privées non financières était considérable. Ces déséquilibres sont désormais résorbés, notamment grâce à notre politique budgétaire particulièrement stricte – une ligne de conduite à laquelle l’ensemble de la classe politique est attaché. Aujourd’hui, nous avons renoué avec une croissance dynamique, supérieure à celle de la moyenne européenne.Votre objectif est-il toujours d’intégrer l’euro ?Oui,…

  • Commentaires fermés sur Vladislav Goranov : « Il serait injuste de repousser notre candidature à l’euro »
  • 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

Leave a Reply

Comments are closed on this post.