26-05-2018 06:08:55

« Scottish flair », Boris Diaw et série noire lyonnaise : ce que vous avez manqué en sport ce week-end

lun 26 Fév 2018

  • Commentaires fermés sur « Scottish flair », Boris Diaw et série noire lyonnaise : ce que vous avez manqué en sport ce week-end

L’actualité sportive ne s’est pas limitée à la victoire du PSG face à l’OM et à la clôture des Jeux olympiques d’hiver. La preuve par Le Monde. fr.Oui, le Paris-Saint-Germain a remporté le « clasico » face à l’OM.Oui, Marit Bjoergen est entrée encore un peu plus dans l’histoire.Oui, les Jeux de Pyeongchang sont clos en attendant les Jeux paralympiques le 9 mars et les JO de Pékin en 2022.Mais il s’est passé autre chose ce week-end dans le monde du sport. Et vous êtes peut-être passé à côté.Les trois leçons du week-endDans les vieux pots, les meilleures soupes tu ferasCela faisait treize ans qu’il n’avait pas fait ça. En match de qualification pour la Coupe du monde de basket 2019, Boris Diaw a rappelé à tout le monde pourquoi il était le capitaine de l’équipe de France. Le joueur de Levallois est désormais le leader d’un effectif largement remanié, la faute à ces fenêtres de qualification qui privent les équipes de leurs joueurs qui évoluent en NBA ou en Euroligue.Vendredi soir face à la Russie, les Bleus ont donc remis les clés du camion à leur capitaine : auteur de 23 points, sa meilleure marque offensive depuis 2005, avec sept rebonds et sept passes en plus, Diaw a mené l’équipe de France à une victoire in extremis en prolongation (75-74).Probablement fatigué dimanche, le capitaine a laissé à Moustapha Fall le soin de dominer la Belgique pour valider la qualification de la France… pour la deuxième phase de qualification, cet été.La saison des pavés tu ouvrirasC’est un moment qu’attendent avec impatience les fans de cyclisme, une espèce capable de s’émerveiller d’un revêtement routier dont la principale caractéristique est de faire mal aux fesses : les pavés sont de retour. La période des classiques flandriennes, ces courses d’un jour si particulières, est officiellement ouverte. Samedi, c’est entre Gand et Meerbeke, sur le Circuit Het Nieuwsblad (comme ça se prononce) qu’a commencé la première des grandes bagarres hebdomadaires.Treize monts et huit secteurs pavés au programme, et à l’arrivée une victoire danoise : c’est le coureur d’Astana Michael Valgren qui s’est imposé, faussant compagnie à ses camarades d’échappée à deux kilomètres de l’arrivée. Une victoire en forme de pied de nez : le matin même, on apprenait que l’équipe Astana était proche du dépôt de bilan.Le manageur Alexandre Vinokourov a même déclaré à la presse kazakhe qu’il n’était plus en mesure de verser de salaire à ses coureurs, les fonds du gouvernement n’étant pas encore arrivés sur les comptes de l’équipe. Le Français Arnaud Démare a terminé neuvième de la courseLa série noire lyonnaise tu poursuivrasIl y a parfois une justice dans le football. Au terme d’une prestation indigne de leurs possibilités, les Lyonnais ont laissé échapper dans les dernières secondes un derby qu’ils auraient dû survoler. Mariano avait pourtant ouvert le score sur un exploit personnel. Lyon pensait tenir son succès malgré un bien faible niveau de jeu.Sans se montrer géniaux, les Stéphanois ont en revanche fait montre de solidarité. Et ils ont été récompensés lorsque Cabella, laissé libre, a tranquillement centré en retrait pour une reprise encore plus tranquille de Debuchy.Incapable de gagner depuis cinq rencontres défaites à Bordeaux, à Monaco et contre Rennes, nul face à Lille et Saint-Etienne, l’OL ne semble pas en mesure de jouer la Ligue des champions la saison prochaine. Déjà quatrième en 2017, cette place devrait encore être la sienne au mois de mai. La Ligue Europa, dont la finale est prévue à Lyon, ainsi que la Coupe de France, risquent de devenir des objectifs primordiaux.L’équipe du week-end :Il y a peu de choses plus impressionnantes, dans le monde du sport, qu’un stade rempli d’Ecossais qui chantent Flowers of Scotland a cappella. Et quand ce chant est entonné à pleins poumons pour célébrer une victoire face à l’Angleterre, les frissons sont encore plus beaux. Pour la première fois depuis 2008, l’Ecosse a battu l’Angleterre samedi (25-13), mettant fin aux rêves de grand chelem de la sélection, favorite du Tournoi des six nations.
Lire aussi :

Six nations : l’Ecosse illumine le tournoi

Jamais au cours du match le XV du Chardon n’a semblé inquiété. Finn Russel, désastreux face à la France, a cette fois montré son meilleur visage. Et voilà que l’Angleterre d’Eddie Jones a chuté à Murrayfield, perdant, en même temps que le match, son statut de rouleau compresseur impossible à arrêter. Désormais, seule l’Irlande peut encore viser un grand chelem. Elle disputera son prochain match… face à l’Ecosse.Le chiffre qui en dit long : 20Mohamed Salah réalise la saison la plus aboutie de sa jeune carrière. L’attaquant égyptien de Liverpool est en tête du classement des buteurs de Premier League (23 buts), à égalité avec l’Anglais de Tottenham Harry Kane. Mais lors de la victoire des Reds face à West Ham, Salah a réussi une performance inédite : inscrire 20 buts du pied gauche.Avant le match, son entraîneur Jürgen Klopp avait salué son gaucher en répondant, avec une légère pointe d’ironie, à la question d’un journaliste en conférence de presse : « Est-ce que Mohamed Salah a le meilleur pied gauche dans le métier ? Espérons-le. Peut-être que nous ne devrions pas totalement oublier Lionel Messi. Le meilleur du monde, oui, j’avoue que je ne suis pas trop intéressé par cette catégorie, mais il a un bon pied gauche c’est sûr. »Les wikis du week-endFacile Ce joueur, qui a connu de nombreux clubs, réalise une belle saison sous les couleurs d’Amiens. Samedi, lors de la 27e journée de Ligue 1, il a inscrit le but de la victoire des Picards chez les voisins nordistes de Lille.DifficileCet international ghanéen a longtemps joué en Italie avant de signer au Deportivo La Corogne en Espagne. Lors de sa présentation à la presse, il a commis sa première bourde en avouant ne pas connaître l’un des plus grands joueurs de l’histoire du club galicien, le milieu de terrain Juan Carlos Valeron.

  • Commentaires fermés sur « Scottish flair », Boris Diaw et série noire lyonnaise : ce que vous avez manqué en sport ce week-end
  • 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

Leave a Reply

Comments are closed on this post.