19-07-2018 17:42:20

Un commis de l’Etat pour la Jeunesse et les Sports

jeu 05 Avr 2018

  • Commentaires fermés sur Un commis de l’Etat pour la Jeunesse et les Sports

Le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a procédé, hier, à la désignation de Mohamed Hattab, ministre de la Jeunesse et des Sports, en remplacement d’El Hadi Ould Ali, appelé à d’autres fonctions, a annoncé un communiqué de la présidence de la République.
Aux commandes du ministère de la Jeunesse et des Sports depuis juillet 2015, Ould Ali n’avait pas que des supporters dans son administration : les changements opérés dans certaines directions ont provoqué un réel malaise parmi ses subordonnés. Les positions du tonitruant ancien cadre du RCD et directeur de la maison de la culture Mouloud Mammeri sur le fonctionnement de certaines fédérations ont suscité aussi des réactions pas toujours favorables.
Mais ce qui a le plus marqué le passage du désormais ex-ministre à la tête de l’administration de la rue Belouizdad est le conflit interminable qui l’a opposé au président du Comité olympique et sportif algérien (COA), Mustapha Berraf. Ould Ali avait pris le parti des présidents de fédérations qui ont contesté l’élection de l’actuel président du COA. La guéguerre, qui n’a pas connu son épilogue, était souvent alimentée par les déclarations médiatiques de l’un et de l’autre et de leurs fervents supporters.
Le remplaçant de Ould Ali est le parfait commis de l’Etat, qui n’a pas occupé au cours de sa carrière un poste de responsabilité dans le secteur. Né en 1964 à Bordj Menaïel (Boumerdès), père de deux enfants, Hattab est diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA). Wali de Béjaïa depuis décembre 2016, il a un long parcours de fonctionnaire qui remonte au début des années 1990.
Chef des daïras de Gouraya et d’El Harrach entre 1991 et 1995 et de Azzaba en 1997, Hattab a été désigné secrétaire général de la wilaya de Sétif en 1999, avant d’être nommé wali-délégué d’El Harrach en 2005. Après cinq années passées dans cette daïra où il a supervisé avec une poigne de fer les plus grandes opérations de débidonvillisation de la capitale, il se rapproche du palais Zighoud Youcef, où il a occupé le poste sensible de secrétaire général de la wilaya en 2010.
Promu wali de Sidi Bel Abbès en 2013, il a rejoint, fin décembre 2016, la wilaya de Béjaïa. La mission du nouveau ministre des Sports, homme affable qui a toujours montré, nous signalent ses connaissances, un intérêt certain pour le ballon rond, ne devrait pas être de tout repos.
Des échéances importantes l’attendent : les Jeux africains de la jeunesse 2018 (JAJ), prévus du 19 au 29 juillet, et les Jeux olympiques du Japon (JO) et méditerranéens d’Oran (JM) en 2020 et 2021. Les préparatifs de ces événements, de l’avis de certains observateurs de la scène sportive, auraient connu un retard en partie dû à l’ingérence de l’administration dans le travail des fédérations et des équipes nationales.

  • Commentaires fermés sur Un commis de l’Etat pour la Jeunesse et les Sports
  • 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

Leave a Reply

Comments are closed on this post.